Logo DEV'UP Centre-Val de Loire
02 38 88 88 10
FR
 
Accueil > Actus > Attractivité du Centre-Val de Loire : 69% des cadres franciliens seraient séduits par la région !

Attractivité du Centre-Val de Loire : 69% des cadres franciliens seraient séduits par la région !

Suite à la conférence de presse animée par l'Apec et DEV'UP vendredi dernier à Orléans, il apparaît que les perspectives de recrutements des cadres restent stables en Centre-Val de Loire et que près de 69% des cadres franciliens, dont une majorité des moins de 30 ans, seraient prêts à venir y vivre et y travailler.

Pour mieux comprendre les enjeux et leviers d'attractivité territoriale, l'Apec et DEV'UP Centre-Val de Loire ont établi un partenariat pour mener une étude dans ce sens. Les résultats ont donné lieu vendredi à une conférence de presse à Orléans, animée notamment par François BONNEAU, Président de la région Centre-Val de Loire et Président de DEV'UP, Patrick CARÉ, Président de l'Apec et Anthony FUMARD, Délégué régional Apec.

presse-attractivite-centre-loire-bonneau.jpg



À ce jour, même si la région Centre-Val de Loire compte près de 100 080 cadres, les entreprises y rencontrent de fortes difficultés pour répondre à leurs besoins de recrutement de cadres. Pourtant, il apparaît que 85 % des candidats franciliens sont prêts à prendre un poste en dehors de l'Ile-de-France, et 69 % d'entre eux envisageraient une mobilité en Centre-Val de Loire. Parmi eux, 8% se disent convaincus par une mobilité vers la région, soit un potentiel de 11 000 cadres ! Il s’agit en majorité de cadres jeunes (moins de 30 ans), davantage enclins à faire des concessions en termes d’évolution de carrière que d’épanouissement personnel et professionnel.

etude-attractivite-entre-loire-apec.jpg
Cliquer pour accéder à l'intégralité de l'étude

 

 

Des leviers d’attractivité à mobiliser

Attirer les talents implique notamment pour les entreprises de la région Centre-Val de Loire de :

  • Communiquer sur l’intérêt de la mission proposée
    Offrir des perspectives de carrières est nécessaire pour attirer des jeunes diplômés/cadres, d’autant plus pour des secteurs d’activité à l’attractivité relative (ex : industrie), qui annoncent d’importants recrutements.
  • Promouvoir le cadre de travail
    Dans une logique de gagner en qualité de vie, les cadres ne sont pas prêts à envisager de longs trajets domicile-travail. Donner de la flexibilité organisationnelle est essentiel pour des cadres (ex : dispositifs de télétravail).
     
  • Communiquer sur l’écosystème de l’entreprise
    Rendre plus lisible auprès des cadres, le positionnement économique de la région, communiquer sur ses acteurs majeurs et ses forces en termes de compétitivité.
     
  • Miser sur des processus de recrutement courts, pour ne pas « manquer » le bon candidat
    Les candidats peuvent se saisir de la première opportunité concrète qui leur est offerte et renoncer ainsi à un emploi dont le processus de recrutement s’éternise. Ces process sont donc à optimiser dans ce sens.

  • Optimiser l’accueil du candidat
    Des « packs mobilité/insertion » sont à mettre en place, dans lesquels l’aide au placement professionnel du conjoint occuperait une place majeure. Le candidat doit se sentir attendu et accompagné. La qualité de son accueil, que ce soit dans l’entreprise ou sur le territoire, est déterminante pour l’aider à se projeter réellement en Centre-Val de Loire.

 

2019, une année stable pour les recrutements de cadres en Centre-Val de Loire 

La dernière enquête annuelle de l’Apec, menée auprès de 400 entreprises de la région, révèle que 5 710 à 6 070 cadres devraient être recrutés en Centre-Val de Loire en 2019. Un chiffre qui serait approximativement identique aux embauches 2018. Rappelons que l’an dernier, le bilan s’est avéré très positif avec une hausse de +21% des recrutements par rapport à 2017. Les enseignements-clés de l’étude :

  • Parmi les profils les plus recherchés, 1 entreprise / 3 plébisciterait les cadres confirmés (5 à 10 ans d’expérience) puis les débutants ayant moins de 5 ans d’expérience.
  • Sans surprise, le secteur Services concentrerait la plus grande part des embauches avec 52% des recrutements en Centre-Val de Loire, suivi de l’Industrie avec près de 30% des recrutements. Le secteur de la construction devrait, de son côté, connaître une évolution favorable avec une hausse de 2% par rapport à 2018.
  • Enfin, les fonctions commerciale/marketing et R&D tiennent le haut du pavé et représenteraient respectivement 19% et 15% des embauches.

 

 
En savoir plus : communiqué de presse

 
 

DEV'UP, des outils pour vous accompagner